Accrobaoabab Aventure, Senegal

Accro-baobab et le développement local

Xavier Larcher, concepteur et réalisateur d’Accrobaobab, a vécu 30 années en Afrique le plus souvent « en brousse ». Cette immersion dans le monde du développement laisse des traces et des convictions.

Avec une totale adhésion de ses associés, ce projet, en dehors de son aspect mercantile, réalise un programme de développement local favorisant l’intégration du projet dans le milieu : création d’emplois et formation en milieu rural, développement touristique local et environnement.

En partenariat avec la communauté rurale de Sindia, l’association française des Volontaires du progrès, le CIEPAC (liste non exhaustive), Accrobaobab s’est attaché à developper les axes suivants :

  • un projet de développement touristique local avec les villages environnants de TIAFFOURA et SOKHOKHASSAB.
  • un plan de formation pour les animateurs locaux
  • un plan de formation d’un directeur de l’espace accrobaobab.
  • un volet de préservation et de reboisement de la forêt de baobabs en partenariat avec les populations locales, les institutions, les associations et le privé.
  • un espace culturel sous forme d’une exposition permanente sur l’accrobranche traditionnel, l’utilisation du baobab : alimentation, médicinale, mystique et pratique, le baobab et sa démesure en chiffres

Accrobaobab et le développement local : Du concret

Votre participation contribue à pérenniser nos actions de développement local et durable :

  • container matériel scolaire : mobilier scolaire (50 tables d’écolier, 80 chaises d’écolier) ainsi que 3m3 de papier quadrillé scolaire importé et attribué à l’école de Tiaffoura qui venait de construire 2 nouvelles classes. Régulièrement fourniture de petit matériel scolaire grâce à des échanges avec petites écoles de France : cahier stylos,crayons…
  • Matériel de cantine scolaire : vaisselle et ustensile de cuisine collective
  • Puits : : construction de portique et équipement de poulies, corde pour villages de tiaffoura, pointe st george ( casamance)
  • Formation diplômante avec attestation de formation et n° d’agrément. formation pour le personnel d’Accrobaobab et ouverture du stage à 4 personnes extérieures et issues des villages de tiaffoura et sorokh khassap. 2 d’entre elles ont désormais été intégrées à l’effectif salarié d’Accrobaobab. Cette formation à eu lieu pendant 15 jours . elle à été dispensée par un formateur diplômé et agréé de l’organisme « reflexes et prévention » et venu de France
  • Equipement sportifs des équipes de football de Tiaffoura et Sorokh khassap. et fourniture régulière de médailles et trophées
  • Participation financière à la construction de le mosquée de Tiaffoura
  • Organisation d’olympiades par les écoles de Tiaffoura, khassap et kiniabour Fourniture de 200 tee shirt de différentes couleurs et floqués.
  • Fourniture continue de vêtements et chaussures grâce à la mise en place d’un réseau de récupération auprès de bienfaiteurs dakarois. A ce sujet vos dons sont les bien venus.
  • Cultures vivrières : depuis 2 années Accrobaobab consacre une partie de ses terres et finance les semences, engrais, produits phyto et main d’œuvre pour permettre la culture d’Arachide durant l’hivernage. Les fruits de cette culture seront reparti entre les travailleurs d’Accrobaobab ; De même avec un potager et un verger.
  • Création d’emplois et consolidation : Aujourd’hui Accrobaobab à créé 8 emplois permanents et 2 prestataires ;
  • Par ailleurs de part son développement raisonné Accrobaobab génère de l’activité économique ( artisans commerçants ouvriers, guides touristiques, antiquaires, agriculteurs…). De plus elle contribue également à de la formation en générant du travail encadré par des spécialistes/ ( maçonnerie, électricité plomberie, menuiserie, charpente, maraichage …) ;

Voir aussi

Plein air et excursions

Profitez de votre séjour pour découvrir les environs.

Qui sommes-nous ?

Une équipe qui allie sécurité et professionnalisme.

Nos références

Nous remercions les établissements suivants pour nous avoir fait confiance, pour leur dynamisme et la bonne humeur de leurs équipes :

Où sommes-nous ?

A 65 km au sud de Dakar et à 15 km de la station balnéaire de Saly Portudal, le parc est facile d’accès pour tous type de véhicule. Pour s’y rendre, empruntez la Nationale 1 : piste à droite en face de la réserve de Bandia, 5 km après Sindia.



© accro-baobab.com | Accueil | Crédits